Aller au contenu principal

AAO - BirdLife: Absence de mortalité inhabituelle des oiseaux sur l’Île de Zembra

AAO - BirdLife: Absence de mortalité inhabituelle des oiseaux sur l’Île de Zembra

Une mission de suivi de la colonie nicheuse de Puffin de Scopoli installée sur l’île de Zembra, organisée le 28 mai 2020 par l’Association “Les Amis des Oiseaux” AAO/ BirdLife, a permis de constater « l’absence de mortalité inhabituelle sur l’île et dans les alentours.Plusieurs nids de Puffin de Scopoli ont été contrôlés, les femelles sont actuellement en train de couver et d’autres oiseaux marins dont les Goélands d’Audouin, les Goélands leucophées et les Cormorans huppés étaient présents »

Des faucons pèlerins et Aigles bottés nicheurs ont été également observés, outre une importante densité de Fauvettes mélanocéphales nicheuses et de nombreux autres passereaux.L’AAO a rappelé que cette mission a été organisée suite aux cas de mortalité inhabituelle d’oiseaux marins constatés, récemment, sur les côtes tunisiennes et pour vérifier des éventuels cas parmi cette population.

Trois groupes composés de représentants des autorités, des ONG et du secteur privé ont visité, dans ce cadre, les plus importantes zones de nidification des puffins, notamment ” Oued Zitoun ” et ” Callafid “, et faire le tour complet de l’île en bateau.

L’association AAO/ BirdLife a lancé, le 12 mai, un appel urgent à toutes les personnes fréquentant les plages tunisiennes pour l’aider à collecter un maximum d’informations sur les cas de mortalité inhabituelle d’oiseaux marins. Depuis deux mois, l’association reçoit des signalisations d’échouages d’oiseaux marins sur les plages tunisiennes et des cas similaires sont désormais signalés ailleurs en Méditerranée, notamment en Algérie, en France et en Italie avait ajouté l’association.

La Direction Générale des Services Vétérinaires avait indiqué, le 10 mai, dans un communiqué, qu’elle suit de près le dossier des mortalités rapportées chez des oiseaux sauvages dans plusieurs localités, soulignant que les analyses avaient identifié le virus de Newcastle, une maladie appelée aussi ” pseudopeste aviaire “, ” pneumoencéphalite aviaire ” ou ” maladie de Ranikhet “, présente partout dans le monde. Cette maladie, très contagieuse et souvent grave, affecte les oiseaux et les volailles domestiques.

Source : Communiqué

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.