Aller au contenu principal

Après l’Italie, le Portugal menacé par la « Xylella fastidiosa »

Après l’Italie, le Portugal menacé par la « Xylella fastidiosa »

La « Xylella fastidiosa » se propage de plus en plus et continue de décimer les oliviers pluri-centenaires du sud de l’Italie. 
L’agronome et oléiculteur italien Giovanni Melcarne a indiqué dans une interview accordée à la Croix que « cette région compte 227 245 exploitations dédiées à l’oléiculture. Un quart d’entre elles sont en faillite. L’oliveraie familiale de 50 hectares a été détruite à 90 %. » Selon la même source, la superficie de terrains infectés est passée de 8 000 hectares fin 2013 à plus de 140 000 hectares en 2018. 

Malgré les plans de lutte contre la « Xylella Fastidiosa », la bactérie continue de se répandre. La Direction générale de l'alimentation et des affaires vétérinaires (DGAV) au Portugal a identifié des plantes porteuses de la bactérie Xylella fastidiosa. La direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission européenne a déjà été informée de la situation.
Selon un communiqué publié par la DGAV, « les autorités nationales ont déjà pris toutes les mesures recommandées pour identifier et maîtriser la situation. L'échantillon a été collecté sur des plantes du genre Lavandula, plante ornementale communément appelée lavande, sans symptôme de la maladie »

«Le site d'échantillonnage a déjà été dûment inspecté par une brigade mixte de techniciens de la direction régionale de l'agriculture et de la pêche du Nord et de la direction générale de l'alimentation et des affaires vétérinaires qui ont procédé à l'enquête et à l'échantillonnage a déterminé la destruction des plantes ", a indiqué le communiqué.

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.