Aller au contenu principal

Espagne et Europe : Plusieurs récoltes menacées, faute de la fermeture des frontières et le manque de main d'œuvre

Espagne et Europe : Plusieurs récoltes menacées, faute de la fermeture des frontières et le manque de main d'œuvre

Alors que les récoltes de fruits et légumes débutent, les agriculteurs affrontent des craintes de pénurie de main d'œuvre saisonnière d'Europe et d'Afrique du nord à cause de la fermeture des frontières pour prévention du coronavirus...  

L’Espagne, un des pays touchés par ce problème, est face à l’absence de d’au moins de la moitié des 19 000 marocains pour la récolte des premières fraises sont mures. Les polonais, les roumains ou encore les bulgares n’ont pas pu franchir les frontières, comme chaque année, pour le ramassage des fruits et légumes qui ne peut être reporté....

Cette problématique se pose également en France et dans beaucoup de pays d'Europe de l'ouest, toujours en attente des saisonniers venant du Maghreb, des pays de l'Est et de Turquie.

Dans un communiqué commun, trois structures européennes, FoodDrinkEurope (association européenne des industries d'alimentation et de boissons), Copa-Cogeca (syndicat agricole) et la CELCAA (association européenne des négociants du secteur agro-alimentaire) constatent des « perturbations sévères ». Les marchandises périssables passent difficilement les frontières et la main d’œuvre reste bloquée. Elles alertent les autorités européennes et avertissent que leur « capacité à fournir de la nourriture à tous va dépendre de la préservation du marché unique européen ». 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.