Aller au contenu principal

Le déficit pluviométrique et la sécheresse affectent les grandes cultures à Béja et Siliana

Le déficit pluviométrique et la sécheresse affectent les grandes cultures à Béja et Siliana

Le gouvernorat de Béja a enregistré une baisse remarquable des quantités de pluie dans toutes les délégations, surtout au sud de la région. Selon des données du commissariat régional au développement agricole, ce déficit pluviométrique a atteint 53 %par rapport à la moyenne, dans la délégation de Medjaz El Bab, depuis le démarrage de la saison agricole, au mois de septembre.
La délégation de Béja-Sud a enregistré 176 millimètres, soit une baisse de 47 % par rapport à la moyenne. Les quantités de pluies enregistrées à Thibar ont été de 235 millimètres, soit une diminution de 42 %. La délégation de Teboursouk a enregistré 232 millimètres de pluie soit une baisse de 37 %. Les délégations du nord de Béja, connues par la fertilité des terres, ont enregistré également une chute des quantités de pluie qui varie entre 22 et 42 %. La délégation de Béja-nord a enregistré 262 millimètres durant cette saison, soit une baisse de 42 %.
Concernant le gouvernorat de Siliana, plusieurs superficies de grandes cultures au ont été endommagées par le manque de précipitations qui se poursuit depuis plus d’un mois, selon l’Union régionale de l’agriculture et de la pêche à Siliana.D’importantes superficies emblavées en orge ont été totalement abîmées en raison du déficit pluviométrique et du manque des engrais.
La même source a ajouté que le cumul pluviométrique, en cette période, est en dessous de la moyenne dans tous les gouvernorats, impactant les cultures en sec notamment les céréales et le couvert végétal.
 

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.